Depuis 10 ans maintenant, l’équipe municipale a mis les enfants et l’éducation au coeur des préoccupations de la ville. Cela se traduit dans les faits, puisque depuis 2008, le premier poste du budget communal est l’éducation (20 % du budget total).

Convaincus du pouvoir d’apprendre, nous donnons toutes les chances, à l’échelon local, à nos jeunes. Cela passe par :

  • Des travaux importants dans les écoles (cours de récréation nouvelles, tableaux numériques interactifs, renforcement des salles informatiques, changement de fenêtres et de chaudières).
  • La possibilité pour les enseignants de bénéficier de 26 activités proposées par la ville et destinées à leurs élèves (tennis, escrime, golf, activités cuisine, potager bio à la ferme Vernaelde, initiation aux plantations par le service environnement et apprentissage de la Marseillaise).
  • L’importance aussi de l’alimentation de nos enfants avec, pour chaque récréation, la distribution de fruits (44 000 tonnes de fruits pas an, 2 103 fruits par jour).
  • La cantine scolaire : 50 % des cantines sont en fabrication locale et en circuit court, et à la fin du mois de septembre, ce nombre aura fortement augmenté pour arriver à l’ensemble des cantines, par ce dispositif reconnu par tous.
  • Faire l’école de l’avenir en initiant des démarches nouvelles comme les classes tablettes dans les écoles maternelles en expérimentation ou encore le démarrage, cette année, d’une activité de codage informatique, d’abord pour une école élémentaire puis certainement pour l’ensemble des écoles si l’expérience est concluante.
  • Le volontarisme affiché pour l’apprentissage des langues étrangères avec l’initiation dès la maternelle par une minischool, prise en charge par la collectivité jusqu’aux classes désormais de CM1 et CM2. La maîtrise d’une langue étrangère est un atout évident pour nos jeunes.
  • Nos collégiens ne sont pas oubliés puisque, même si les collèges dépendent du Département, la ville met de nombreux moyens municipaux à disposition et notamment des salles municipales tous les jours de la semaine, voire des éducateurs comme c’est le cas pour les classes aviron du collège Jules Ferry.
  • Enfin, les 202 bacheliers de Coudekerque-Branche de cette année, comme tous ceux de l’année précédente, peuvent avoir une aide pour continuer leurs études soit par le Revenu Minimum Étudiant qui est l’un des plus développé de l’agglomération, soit au travers d’un des nombreux emplois saisonniers à nos jeunes.

Le savoir est un pouvoir, la municipalité agit pour que chacun puisse en profiter.

Bonne rentrée à tous,