Le conseil municipal s’est tenu ce vendredi 18 septembre 2015 et, au fil des 11 délibérations proposées, s’est traduite la volonté de résultats de l’équipe municipale mais aussi l’opportunité de poser des questions importantes de rentrée.

Tout d’abord, le sujet des baisses des dotations de l’Etat a été fortement évoqué suite au vote unanime de la motion de soutien à l’Association des Maires de France. Cette dernière dénonce la ponction inéquitable et sans précédent sur les Communes (pour rappel: sur les 2100 milliards de dette que l’Etat a contractés, seuls 4,5% viennent des communes, et pourtant c’est à elles que l’on demande les plus gros efforts).

David Bailleul explique : « Alors que, pour pallier ces baisses de dotations liées au désengagement de l’Etat, nombre de Villes en France ont décidé d’augmenter leurs impôts (Toulouse +15%, Lille +10 %, et près de 10 000 communes ont augmenté les impôts locaux cette année), nous avons, à Coudekerque-Branche, réaffirmé notre choix de ne pas augmenter , pour la 7eme année consécutive, les taux d’imposition, et cela se vérifie à la lecture des avis d’imposition, des taxes foncières et d’habitation qui arrivent actuellement dans vos boîtes aux lettres. »

Autre question posée lors de notre assemblée: celle des réfugiés et des migrants, puisque nombreux sont les concitoyens qui interpellent les élus au quotidien sur ce sujet. La position de la Ville est la même que celle de la Communauté Urbaine de Dunkerque (une conférence des Maires de la CUD a eu lieu sur ce thème il y a quelques jours).

David Bailleul indique : « Même si nos valeurs humanistes nous enjoignent à la solidarité, nous avons demandé à l’Etat d’aider à régler le problème des camps de migrants et des réseaux de passeurs sur le territoire de l’agglomération avant de nous demander, en plus, d’accueillir les réfugiés politiques. La spécificité du territoire dunkerquois, avec ces campements (à l’heure d’aujourd’hui il n’y en a pas sur notre commune), oblige à traiter ce problème d‘abord. »

 

Bien d’autres sujets concernant votre quotidien ont fait l’objet de délibérations :

Motion de soutien à l’Association des Maires de France

Les collectivités locales, et en premier lieu les communes, sont massivement confrontées à la diminution des dotations de l’Etat. Sur la période 2014-2017, cette baisse cumulée s’élève à 28 milliards d’euros. Or, les collectivités locales sont au cœur de l’action publique de proximité de notre société, en assurant le bien vivre ensemble dans le quotidien des habitants, en accompagnant les acteurs économiques, et en jouant un rôle majeur dans l’investissement public, et donc dans la croissance et l’emploi.

La diminution des ressources pénalise donc les habitants, déjà fortement touchés par la crise, et fragilise la reprise économique (déjà 12,4% de baisse d’investissements des villes en 2014).

Dans ce contexte, l’Association des Maires de France (AMF) a mené une action collective forte pour alerter les pouvoirs publics et la population. Le conseil municipal a adopté une motion de soutien à cette action de l’AMF, pour sauvegarder l’investissement et les services publics locaux. Le maire, David Bailleul, a également participé au grand rassemblement de l’AMF le 19 septembre à Lille.

 

Partenariat « Lire et faire lire »

L’association « Lire et faire lire » fait appel à des bénévoles pour transmettre la passion de la lecture, et développe son action dans le domaine scolaire et périscolaire. La ville va adhérer à cette association, ce qui permettra de recruter, former et encadrer des bénévoles pour des interventions durant toute l’année scolaire, en collaboration avec les écoles et les services municipaux.

 

Convention police municipale – police nationale

Une nouvelle convention est établie avec la police municipale, pour actualiser la précédente, en prenant en compte l’évolution des effectifs, ou encore la mise en place de la verbalisation. Cette convention de coordination précise la nature des interventions de la police municipale.

La mise en place des 27 communautés de voisins vigilants, le début de la vidéo protection, l’élargissement des horaires de la police municipale et le bon partenariat entre la police nationale et municipale (régie au travers de cette convention) permettent de voir le net recul du nombres d’incivilités et de cambriolages sur la période de l’été.

 

La ville vend deux terrains pour des activités économiques

La vente d’un terrain route de Bergues va permettre le maintien d’une activité économique existante et la vente d’un terrain de la rue du Tonkin autorise la création d’une nouvelle activité économique dans le domaine automobile. L’optimisation du patrimoine communal permet l’implantation en centre ville d’un cabinet d’orthophonie. En centre ville, la commune vend des locaux avant tout pour installer des services à la population: c’est une nouvelle fois le cas avec la vente d’une maison place de la Convention qui va permettre à un cabinet d’orthophonie de s’implanter.

Cette année la bonne gestion du patrimoine communal et la vente de certains bâtiments a permis de cumuler 700 000 euros de recettes, c’est ce qui a permis en partie de financer l’investissement comme par exemple les berges du canal de Bergues ou encore son éclairage public.