Notre grande Fête de la Nature et de la Flandre à peine achevée, sur un succès d’audience d’ailleurs, puisque plus de 20 000 visiteurs sont venus durant le week-end, nous sommes déjà en première ligne, comme je l’avais d’ailleurs été en 2014, pour défendre des acquis communaux, actuellement mal menés.

“ La mairie ou les associations ne peuvent supporter les charges et l’intégralité des salaires correspondants aux emplois aidés. C’est là le VRAI problème auquel devrait s’attaquer le gouvernement : le coût du travail trop élevé plutôt que de montrer du doigt les gens et leurs types d’emplois.”

En effet, cette rentrée s’annonce comme une rentrée de combat, tant les vents contraires soufflent fort, au risque de briser les digues communales. Les contrats aidés gelés par le gouvernement vont mettre en difficultés les nombreuses personnes qui en bénéficient, ainsi que, le fonctionnement des services municipaux, car loin d’être des emplois au rabais, ils sont souvent essentiels à la politique de proximité.

Puisqu’on les retrouve en propreté, en espaces verts, en sécurisation des sorties d’écoles, en accompagnement des malades d’Alzheimer, en maisons de quartier pour les jeunes, en logistique, en soutien de clubs sportifs ou d’associations ou encore dans les écoles et en petite enfance.

Gommer d’un trait de plume cette réalité de terrain, démontre, ô combien, que le gouvernement a une méconnaissance du fonctionnement des mairies.

Une rentrée de combat aussi sur le front de l’accompagnement des plus fragiles, les seniors, puisqu’aujourd’hui, comme l’a révélé la presse, les moyens alloués au financement des maisons de retraite par les partenaires, dont celle de Coudekerque-Branche, ne sont pas à la hauteur des besoins réels en termes de fonctionnement et de personnel.

D’ailleurs, vous retrouverez une étude très complète au cœur de ce magazine. Les chiffres, eux, ne mentent pas et suffiront à rétablir la vérité quant à l’EHPAD qui n’est pas mieux ni pire qu’un autre dans le Département, il est juste confronté, comme les autres établissements publics du Nord, à ces manques de moyens non accordés par les autorités compétentes.

Je mobiliserai toute mon énergie et je me battrai pour conserver un dispositif d’aide pour les personnes vraiment éloignées du marché du travail.