L’annonce vient de tomber, les tarifs réglementés de l’électricité (c’est-à-dire le tarif qu’utilise la grande majorité des habitants) va connaître une augmentation très importante de près de 6 %, cet été.

Cette hausse, qui avait été reportée en début d’année, à cause des mouvements sociaux, semble désormais officielle.

C’est le gouvernement qui va mettre fin à la parenthèse obtenue, suite à la grogne sociale, en entérinant cette augmentation de tarif. Ce prix, dit réglementé, aura une conséquence directe sur nombre de foyers coudekerquois et partout en France car il détermine le tarif bleu d’EDF, auquel la grande majorité d’entre- nous est encore abonnée.

Ne nous trompons pas, cette hausse énergétique n’est en aucun cas due à une quelconque question de production ou de consommation d’électricité mais permet, simplement, un marché alternatif aux fournisseurs d’électricité face à EDF.

En un mot, cela sert à sauver les opérateurs privés de revente d’électricité, au détriment des usagers, des consommateurs. C’est inacceptable ! C’est un nouveau mauvais coup pour le pouvoir d’achat.

Le Conseil Municipal de Coudekerque-Branche prendra une motion directement adressée au Premier Ministre demandant la non-augmentation de ce tarif.

Monsieur le Maire a aussi saisi l’association des Maires de France pour que l’ensemble des communes adopte la même motion afin qu’à 36 000, nous soyons plus forts qu’à un seul et que nous arrivions par le nombre à mener ce combat pour les concitoyens.

L’issue de ce bras de fer est incertaine mais il est plus facile de ne rien faire que d’oser et, pour nous, pas question de céder à l’immobilisme.