Ce mardi 23 février 2016 s’est déroulée à l’Hôtel de Ville la réunion du conseil municipal et toujours pour agir pour l’avenir de la commune 13 délibérations ont été mises aux votes.

Le Rapport d’Orientations Budgétaires débattu en conseil municipal a permis d’expliquer que, pour la troisième année consécutive, Coudekerque-Branche serait victime d’une baisse importante des dotations de l’Etat qui, cumulée, se monte désormais, sur les trois dernières années, à 3 millions d’euros.

« Si nous avions choisi, comme nombre de communes dans notre région et en France, de faire supporter ce désengagement de l’Etat par une hausse des impôts locaux, nous aurions dû les augmenter de 25% !

Bien évidemment, n’ayant jamais augmenté la part communale des impôts locaux depuis mon arrivée à la tête de notre commune en 2008, il n’était pas question de choisir cette solution. » explique M. le Maire, David Bailleul à l’assemblée présente pour l’événement.

Le budget 2016, grâce à des économies supplémentaires sur le fonctionnement et à une mutualisation des moyens, permet d’équilibrer, tant bien que mal, sans demander plus aux contribuables coudekerquois, et sans supprimer de services au public.

Le Rapport d’Orientations Budgétaires a aussi été l’occasion de mesurer le chemin parcouru puisque, la dette communale est passée sous le seuil symbolique des 500€ par habitant (alors que la moyenne nationale est de 1 100€ par habitant).

« Que de chemin parcouru lorsque l’on se souvient qu’il y a quelques années, notre ville était déclarée en situation de quasi-faillite ! » M. le Maire, David Bailleul.

Grâce à la baisse de cette dette, la municipalité peut dégager quelques marges de manœuvre en investissement pour continuer les travaux dans les écoles, l’amélioration du cadre de vie et aussi les nécessaires investissements sur les équipements sportifs ou encore le plan lumière. Les grandes lignes du budget 2016, qui sera voté lors du prochain conseil municipal, ont été présentées. Le contexte est toujours marqué par la diminution importante des dotations de l’Etat, estimée de nouveau à  1 million d’euros pour Coudekerque-Branche, comme en 2015.

  • Pas d’augmentation des impôts locaux.
  • Optimisation des charges de personnel et maintien de l’ensemble des services publics.
  • Les efforts ont payé, la dette communale est en dessous de 500€/ habitants ( alors qu’en moyenne nationale elle approche les 1100€ par habitants ).
  • En 2015 la ville a réussi à économiser sur les dépenses de fonctionnement à hauteur de 10%, ce qui permet de maintenir, malgré les baisses de dotations de l’état, de l’investissement en 2016 pour les écoles, le cadre de vie, les équipements sportifs et le plan lumière.

Bien d’autres sujets concernant le quotidien de Coudekerquois ont fait l’objet de délibérations :

Les seniors étant au cœur des préoccupations communales

La ville a décidé de s’inscrire au réseau Monalisa, dont le but est d’éviter la solitude des seniors par des visites régulières. En effet, afin de lutter contre la solitude des séniors, l’Etat a mis en place des dispositifs au sein du réseau Monalisa (Mobilisation Nationale contre l’isolement des personnes âgées). Les participants à ce réseau s’engagent notamment à soutenir des équipes citoyennes pour mener des opérations de terrain et à mettre à disposition des ressources municipales.

Renforcement de l’apprentissage au sein des services municipaux

La ville s’investit déjà dans l’apprentissage, convaincue de son utilité pour entrer dans le monde du travail. 15 postes sont déjà ouverts au tableau des effectifs, dans des secteurs divers : bâtiment, électricité, espaces verts, petite enfance, communication… Pour la prochaine rentrée scolaire, le dispositif sera élargi au secteur de l’énergie.

Vente de terrains communaux

La société Novalys avait déjà acquis un terrain de 2000 m² route de Bourbourg, pour y construire une résidence intergénérationnelle. Afin de faciliter cette opération, et sécuriser la circulation, l’entreprise va également acheter deux parcelles supplémentaires pour un total de 1300m², permettant d’accéder rue L’Hermitte.

Nouvelle désignation des délégués coudekerquois à la CUD

La création des nouvelles communes de Ghyvelde-Les Moeres, et de Téteghem-Coudekerque-Village modifie le périmètre de la Communauté urbaine. Celle-ci est contrainte de reconfigurer son conseil au regard des nouvelles dispositions de la loi. En fonction de la population actuelle, le conseil communautaire ne compte plus que 69 sièges contre 77 précédemment et six communes dont Coudekerque-Branche, voient le nombre de leurs représentants diminuer.

Une aberration démocratique, puisque les délégués ont été élus directement par la population en mars 2014, mais une loi à laquelle il est impossible de déroger. Les représentants de Coudekerque-Branche à la CUD sont désormais : David Bailleul (premier viceprésident), Yves Mac Cleave, Didier Bykoff (conseillers délégués), Josiane Algoet, Mélanie Lemaire, Laurent Vanrechem, Barbara Bailleul-Rochart et Patricia Lescieux.