Être jeune, c’est vivre un instant de sa vie où l’avenir se dessine. Avoir un projet, c’est penser à son avenir. Le concrétiser, c’est mieux et certain diront même que ça aide à mûrir. C’est pourquoi, la Ville de Coudekerque-Branche encourage grâce notamment au lancement du Passeport liberté, les jeunes de 16 à 25 ans à construire des projets pour leur avenir.

Ce dispositif a permis en 2012 à 10 jeunes coudekerquois d’accéder à leur autonomie en étant soutenus financièrement dans leur projet comme par exemple pour l’acquisition du permis de conduire, pour une formation diplômante, pour un départ en vacances en autonomie, pour une participation et /ou organisation d’animations, pour une action solidaire, pour l’accès à des chantiers de jeunes… En contrepartie les jeunes effectueront un travail d’intérêt général en corrélation avec leur compétence.

Le concept est simple : les jeunes accomplissent une action citoyenne pour un quota de 55 heures maximum au sein d’une association coudekerquoise ou située sur le territoire de la commune, cosignataire, dans les 6 mois des signatures des conventions qui précisent leur affectation. En contrepartie, les demandeurs reçoivent un financement, ils sont suivis par le service Jeunesse avec une évaluation de l’itinéraire.

Pour bénéficier du Passeport liberté, il faut bien sur être âgé de 16 à 25 ans et adresser à Monsieur le Maire de Coudekerque-Branche, par courrier ou mail, son intention de solliciter le dispositif. Vous serez alors dirigé vers le service Jeunesse pour une information au dispositif et recevrez un dossier dans lequel vous aurez à développer votre projet par une courte rédaction. Puis vous serez guidé vers des associations dont l’objet et les missions s’approchent le plus de vos affinités, de vos compétences ou de vos objectifs. Une commission se chargera ensuite d’étudier votre demande ainsi que le budget prévisionnel de votre projet.

Avec toujours un temps d’avance, Coudekerque-Branche est l’une des premières communes à adopter ce concept qui a d’ailleurs été voté à l’unanimité par le Conseil municipal.